Salvador Espriu
LA IL·LUSTRACIÓ POÈTICA METROPOLITANA & CONTINENTAL
Plurilingual Anthology of Catalan Poetry
Français

 
Salvador Espriu
(Santa Coloma de Farners, 1913 – Barcelona, 1985)


ESSAI DE CANTIQUE DANS LE TEMPLE
LA PEAU DE TAUREAU, XXI












 
 

ESSAI DE CANTIQUE DANS LE TEMPLE



Oh, que je suis fatigué
de mon vieux pays, si lâche et si sauvage,
et que j’aimerais à m’en éloigner
vers le nord
où, dit-on, les gens sont propres
et nobles, cultivées, riches, libres,
éveillés et heureux!
Alors, au chapitre, mes frères diraient,
mécontents: « Comme l’oiseau qui quitte son nid,
tel est l’homme qui part de son endroit »,
tandis que moi, déjà bien loin, je rirais
de la loi et de l’antique sagesse
de mon peuple stérile.
Mais je ne vais jamais suivre mon rêve
et je resterai ici jusqu’à ma mort.
Car je suis, moi aussi, lâche et sauvage
et j’aime, en outre, avec
une souffrance sans espoir
cette mienne, pauvre,
sale, triste, malheureuse patrie.
 


Translated by Jordi Sarsanedas
Salvador ESPRIU, Anthologie lyrique, Ed. Debresse, París, 1959.




 
 
 
 
 
 


 

LA PEAU DE TAUREAU, XXI



Moulins de Sépharad:
les rêves deviendront,
tout doucement, réels.

Moulin à vent, moulin à sang:
les os, même, il faut moudre
pour avoir du bon pain.

Descendu, par les mots,
le puits de l’épouvante,
des mots nous hausseront
vers la clarté nouvelle.
 


Translated by Jordi Sarsanedas
Salvador ESPRIU, Anthologie lyrique, Ed. Debresse, París, 1959.

