La menace de la fleur

  La menace de la fleur

Fleur des pavots
leurre-moi sans m’aimer.

Comme tu exagéres ton parfum,
comme tu exaspéres ta rougeur,
fleur qui te peins des cernes
et exhales l’âme au soleil!

Fleur des pavots.

Une te ressemblait
par la rougeur dont tu nous trompes,
et aussi parce qu’elle avait
comme toi, les cils noirs.

Fleur des pavots.
Elle te ressemblait…
(Et je tremble rien qu’à voir
ta main posée dans la mienne:
je tremble qu’un jour ne vienne
où tu serais devenue femme!)


Alfonso Reyes
Translator: Claude Major et de Guy Lévis Mano


Huellas (1922)  
Translation by Samuel Beckett:   1   2
Traduction de Claude Major et Guy Lévis Mano:   1   2
Original version

Incluido en la web en Páginas de poesía mexicana. Visítelo en el siguiente enlace:

Páginas de poesía mexicana